Articles

Front de gauche soutenu par les électeurs? Vraiment?

Image
J'écoutais hier le débat de Débats première 100% Wallonie sur l'intérêt qu'il y aurait à faire un gouvernement "de gauche".
Je n'ai pas compris les arguments de Brieuc Wathelet de la plateforme "Tam Tam".

Selon lui, les électeurs wallons ont largement voté à gauche et il faudrait donc que les 3 partis "de gauche": PS, PTB, Ecolo mettent de l'eau dans leur vin pour avoir un véritable "front de gauche" pour la Wallonie.


Cette eau dans le vin à ajouter viendrait du fait - je le cite - que le PS accepte depuis des années les principes de la mondialisation et de l'économie de marché qui ne sont pas compatibles avec les choix de rupture de "la vrai gauche" ou encore qu'Ecolo ait une grosse partie de sa base qui n'accepte pas de travailler avec le PTB.  Il faudrait, pour lui, changer ces deux points pour avancer.

Bien évidemment, j'ai d'abord problème avec ce positionnement imposant Ecolo "à gauche…

Parce que "politique" ne devrait pas être "à propos de soi"...

Image
La situation politique belge est complexe: éparpillement des voix, faibles budgets disponibles, etc. La Wallonie en est même à une période critique de son évolution.
Les discussions de ces dernières semaines à propos de la mise en place de majorités me posent un sérieux problème. Quand est-ce que tout a dérapé au cdH pour faire que les gens qui font de la politique ont oublié la base de leur engagement?
Rappel : la politique en son sens plus large, celui de civilité ou Politikos, désigne ce qui est relatif à l'organisation et à l'exercice du pouvoir dans une société organisée.
On fait donc de la politique pour gérer la société, pas pour aller dans l'opposition pour se refaire une santé en tant que personne ou en tant que parti.

La décision du cdH, avant l'avancée des négociations, m'est - sur un plan de la définition de la politique - inacceptable. Je ne dis pas que je ne comprends pas la décision, sur un plan tactique ou pragmatique politique, mais je n'acc…

PS-Ecolo-cdH, le seul choix de raison wallon

Image
Depuis quelques jours, les débats sont en cours aux différents niveaux de pouvoir pour former des majorités.  Ces niveaux étant maintenant indépendants, je ne pense pas qu'il faille que l'un influence les autres.
Un seul niveau me semble clair sur base d'une réflexion logique et raisonnable: en Wallonie, le seul gouvernement qui rejoindrait les paroles et les actes et ne se moquerait donc de personne serait l'alliance PS-Ecolo-cdH
Pourquoi?
D'abord parce qu'un des deux "grands" est incontournable.
Éliminons d'abord la solution "PS-MR" car en ces temps où l'électeur/citoyen remet en doute ses institutions démocratiques, l'alliance entre le feu et l'eau, qui ont passé leur temps à se jeter des anathèmes à la figure depuis 5 ans et qui ont des programmes aux antipodes, serait incompréhensible, surtout si des alternatives existent. À part dans le cas (fédéral?) d'un gouvernement de salut national, cette association de part…

Et si d'un problème inextricable naissait une solution innovante?

Image
Dans la vie professionnelle "classique", c'est un principe bien connu des ingénieurs: quand on est devant un problème qui ne semble pas avoir de solution (facile), il faut pouvoir sortir de sa zone de confort ou simplement prendre de la hauteur pour voir une solution qui ne rentre pas dans le cadre classique.

Actuellement, les élections de la "mère de toutes les élections" ont accouché de problèmes qui semblent pour beaucoup insolubles.  On parle déjà, après quelques jours, de retourner dans un an aux  élections. En ce qui me concerne, la meilleure solution serait d'aller vers une  solution qui offre à la fois l'avantage de pouvoir impliquer les votes perdus (blancs et nuls) tout en permettant aux citoyens de rester en permanence à l’affût de toutes les décisions politiques et de rester impliqués puis de devoir assumer leurs choix: la démocratie liquide.  J'en avais fait l'étude sur ce site: www.democratieliquide.eu.
Maintenant, je ne suis pas …

Analyse (personnelle) finale des partis...

Image
Ceci n'est pas un article classique, mais quelques réflexions personnelles de fin de campagne dans le cadre d'un positionnement que je ressens comme devant de plus en plus être manichéen face à un choix cornélien qui devrait être bien plus complexe dans une campagne "normale".
S'il me fallait mettre en avant quelques points pour chaque parti dont les choix me concernent en tant qu'électeur wallon, ce serait ceci:
1. Les partis extrémistes (gauche ou droite) POUR: Si tu es vraiment raciste et/ou que tu ne crois plus à la société en constante évolution et que tu veux un pouvoir fort - un petite groupe qui décidera, par la force si besoin, de ce qui est bien pour toi - qui t'imposera un choix de vie en société, qui éloignera de ta vue les gens qui ne sont pas "comme toi" ou qui essayera de les mettre tous au même niveau et d'effacer les différences. CONTRE: Si tu crois encore qu'il est possible de vivre ensemble entre personnes différentes da…

Comme un libéral qui votera Ecolo...

Image
Ce texte sera ma dernière sortie avant les élections majeures de mai 2019.  J'avais (re)commencé un blog pour "mettre sur papier", au sortir de mon expérience avortée de mouvement citoyen, les doutes que j'avais envers les partis politiques pour ces élections.  Puis pour expliquer mes incompréhensions entre une certaine logique et certaines sorties politiques.
Chemin faisant, je me suis posé d'autres questions, dont celle sur l'échec programmé des mouvements citoyens, puis les dérapages de la campagne auront fini de sceller ma vision, que je vous expose ici en conclusion de ces 5 mois de suivi politique.

Depuis que je m'intéresse à la politique, je pense être "libéral".  Bien évidemment, plus je suis la politique, plus je me rends compte qu'il y a quasi autant de "libéralismes" que de recettes de pâtes carbonara.

- Libéral, mais pas tenant d'un libéralisme débridé comme on en trouve dans les partis de droite aux Etats-Unis ou …

Choisir entre droite et gauche est stupide, mais s'il le faut...

Image
J'ai toujours dit que le clivage "droite vs gauche" était un clivage stupide, issu d'une époque où les électeurs n'avaient pas un accès suffisant à l'information que pour pouvoir évaluer les programmes politiques sur plusieurs points de vue.

A l'époque, il fallait trouver des points de rupture pour différencier les partis et leurs représentants.
L'électeur devait alors choisir un "camp".
A l'origine de la démocratie réelle (19 ème siècle), les ouvriers et les moins nantis votaient pour "la gauche", souvent sociale et laïque alors que les indépendants et les nantis votaient pour "la droite", souvent bourgeoise et religieuse.
Puis, est arrivé le libéralisme, qui prônait la recherche de l'émancipation de l'individu via l'existence de droits fondamentaux que l'état ne pouvait violer.  Il s'était positionné au côté des opprimés et donc, à gauche pour, avec le fil du temps, ajouter une notion économique …