Front de gauche soutenu par les électeurs? Vraiment?

J'écoutais hier le débat de Débats première 100% Wallonie sur l'intérêt qu'il y aurait à faire un gouvernement "de gauche".
Je n'ai pas compris les arguments de Brieuc Wathelet de la plateforme "Tam Tam".

Selon lui, les électeurs wallons ont largement voté à gauche et il faudrait donc que les 3 partis "de gauche": PS, PTB, Ecolo mettent de l'eau dans leur vin pour avoir un véritable "front de gauche" pour la Wallonie.


Cette eau dans le vin à ajouter viendrait du fait - je le cite - que le PS accepte depuis des années les principes de la mondialisation et de l'économie de marché qui ne sont pas compatibles avec les choix de rupture de "la vrai gauche" ou encore qu'Ecolo ait une grosse partie de sa base qui n'accepte pas de travailler avec le PTB.  Il faudrait, pour lui, changer ces deux points pour avancer.

Bien évidemment, j'ai d'abord problème avec ce positionnement imposant Ecolo "à gauche" car même si avec le temps, j'ai maintenant bien compris que l'écologie politique se place sur le spectre de la solidarité, elle le fait ici et maintenant, mais aussi ailleurs et dans le futur.  Dans cette optique, la "gauche" belge, qui fait passer les intérêts à court terme avant tout et sa vision belgo-belge qui ne permet pas d'envisager une solution mondiale ne semble pas au même niveau, bloquée qu'elle est par la vision étriquée de certains syndicats et autres forces "de gauche".

Ensuite, je ne comprends pas la logique, utilisée par beaucoup de commentateurs après chaque élection, qui serait qu'il y aurait une  entité vivante appelée "l'électeur", comme il y aurait une entité vivante "le citoyen", "le belge", "le wallon", etc.
En effet, dire que "le citoyen" aurait voté "très à gauche" alors qu'il explique lui-même que ceux qui n'ont pas voté PTB (réellement très à gauche) et ont voté PS ont sans doute accepté cette vision d'un parti qui accepte la mondialisation et l'économie de marché alors que ceux qui ont voté Ecolo sont aussi d'accord avec ce positionnement du parti ne désirant pas de prime abord travailler avec le PTB.

En clair, il n'y a pas un vote "de gauche" qui demanderait à la vision la plus radicale de la gauche de prendre le pas sur les deux autres.  Il y a des votes qui s'expriment sur base de programmes et malheureusement pas sur un choix de coalition.
Donc, toutes ces demandes liées au fait qu'il y aurait un vote "majoritaire" pour une gauche "radicale" est un fantasme de ceux qui veulent pousser dans une direction qui leur convient.

Il y a eu un vote socialiste, avec ses raisons diverses dont une partie idéologique, un vote communiste, avec ses raisons diverses dont une partie de protestation et un vote écologiste avec ses raisons diverses dont une partie climatique.


Il n'y a pas raison de vouloir faire croire qu'une direction a été donnée "par l’électeur".
Après, il y a la réalité du système électoral qui fait qu'il y aura un second tour qui échappe totalement aux électeurs.
On verra donc bien ce qui en ressortira pour voir ce qui est possible pour le futur malgré le peu de possibilités restantes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

7 points préalables pour rendre confiance dans un parti

This is the end... (La logique et la politique sont incompatibles)

La droite assume-t-elle ses positions égoïstes?